Forum des ESCAMBARLOU

Le forum officiel de la troupe de théâtre d'improvisation de l'équipe de Bouillargues (prés de Nîmes): les ESCAMBARLOU!!!!!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 COUPS DE GUEULE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 27 Aoû - 6:40

sinon tu l'as trouvé ton chamallowteux? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 27 Aoû - 7:29

le retour des congés!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 27 Aoû - 7:31

mais pour avoir des congés il faut travailler ma ptite mandarine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Mar 28 Aoû - 4:23

Une fonctionnaire se faisait verser un salaire fictif depuis quinze ans

Un agent du Trésor public de Seine-Saint-Denis vient d'être interpellée, après avoir réussi pendant quinze ans à se faire verser un salaire de professeur des universités d'environ 4 000 €; par mois. Elle a été mise en examen vendredi pour « détournement de fonds publics par personne dépositaire de l'autorité publique ».

Agée de 54 ans, elle était chargée de la paye des professeurs de l'université de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Elle avait ouvert en février 1992 un compte fictif à la trésorerie générale, au nom d'un professeur qui n'existait pas. « Elle gérait directement le dossier fictif, en calculant régulièrement augmentations et avancements », a précisé une source judiciaire. Elle se serait servie de l'argent pour réaliser des investissements immobiliers ou faire des dons à des proches. C'est l'université de Marne-la-Vallée qui a donné l'alerte après avoir reçu, en mai et juin, des bulletins de paie ne correspondant à aucun professeur. La fonctionnaire n'avait pas, cette fois-ci, réussi à les intercepter. Le préjudice est estimé à 600 000 €;. Placée en détention provisoire, elle risque dix ans d'emprisonnement et 150 000 €; d'amende.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Mar 28 Aoû - 9:04



Scandaleux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Sam 1 Sep - 13:17

Je voudrais pousser ici un ENORME coup de gueule et je ne plaisante pas. Vous ne le savez sans doute pas mais chaque année vers le mois d'août des dizaines et des dizaines d'animaux sont abandonnés dans les rues de Bouillargues sous prétexte que leurs propriétaires ne peuvent plus s'en occuper pendant les vacances. Dans mon quartier ont déjà été retrouvés 5 chats, 3 chiens et un canari rien que dans mon impasse. Cet après-midi même j'ai frappé à toutes les portes pour trouver le propriétaire d'un chaton que j'ai trouvé en sortant de l'impasse, complètement affamé. Personne n'a voulu me venir en aide jusqu'au moment où un voisin s'est proposé pour emmener le chaton plus loin dans le village. Je ne pouvais pas le garder car j'ai déjà 3 animaux de compagnie dont des canaris qui tiennent à la vie mais j'espérais pouvoir le déposer à la SPA et je n'en ai trouvé aucune dans Bouillargues. A l'heure actuelle il a sans doute rejoint la bande ô combien nombreuse des chats errants bouillarguais dont la plupart finissent morts de faim ou écrasés par des voitures. Car je trouve plus qu'irresponsable de laisser faire ça par peur d'avoir de soi-disants ennuis ou simplement par paresse. Je voudrais savoir quelle est la SPA la plus proche et si un projet est en cours pour prendre des mesures pour les animaux abandonnés sur Bouillargues. Car ce ne sont pas là des animaux sauvages et capables de s'autogérer mais des animaux domestiqués par l'Homme et qui ont perdu leur instinct naturel et tout ce qui leur permettait de survivre dans la nature. La SPA permet aux propriétaires qui ne peuvent plus s'occuper de leurs animaux pour une raison X ou Y de laisser à ces animaux une chance d'être adoptés par des personnes souhaitant acquérir un animal domestique. Je ne suis pas sans savoir qu'au bout d'un certain temps les animaux restants sont mis à mort il vaut peut-être mieux ça plutôt qu'une longue agonie dans les rues d'une ville. De plus, des chats de race sont laissés à la SPA et ça vaut mieux que de remplir les poches de ces prétendus amoureux des animaux qui se disent éleveurs. S'ils aimaient réellement les animaux ils ne les traiteraient pas comme des peluches ou des jouets frivoles. Ils ont une vie!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur K
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 30
Localisation : Bouillargues
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Sam 1 Sep - 22:09

60 000 animaux sont abandonnés chaque année en France.

La Fondation 30 Millions d'Amis lutte contre la souffrance animale et l'abandon des chiens et chats en été pendant les vacances scolaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 3 Sep - 12:44

c'est pour ça que si vous voyez des affiches du refuge de bellegarde placardées partout vous saurez de qui ça vient (la SPA la plus proche est à Vendargues mais il existe un refuge animalier entre bellegarde et bouillargues, vers le château d'eau et d'ailleurs ils cherchent des bénévoles)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Jeu 4 Oct - 18:37

Arghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Sam 6 Oct - 7:51

qu'est-ce qu'il y a?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2788
Localisation : Bouillargues
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 15 Oct - 12:41

la justice ça devient du n'importe quoi...surtout quand on regarde sous quelles conditions il a eu droit de sortir comme si elles étaient horribles pour lui!!! Ils veulent qu'on est de la peine pour lui ou je rêve!!!je suis dégoutée!


Le chanteur Bertrand Cantat en liberté conditionnelle dès mardi
15.10.2007


lundi 15 octobre 2007, 12h22 -- TOULOUSE (AFP) - Le chanteur Bertrand Cantat , condamné à huit ans de prison pour avoir porté en 2003 des coups mortels à sa compagne, l'actrice Marie Trintignant, sortira mardi de la prison de Muret (Haute-Garonne) où il est détenu depuis 2004, aux termes d'une mesure de libération conditionnelle accordée lundi.

La libération de Bertrand Cantat, 43 ans, qui devra "s'abstenir de toute intervention publique" relative à l'affaire pour laquelle il a été condamné, "interviendra effectivement le 16 octobre", a annoncé le procureur de la République, Paul Michel.

Le vice-président du tribunal de grande instance de Toulouse, chargé de l'application des peines, Philippe Laflaquière, "a fondé sa décision notamment sur les efforts de réadaptation sociale faits par le condamné ainsi que sur ses perspectives de réinsertion sociale et professionnelle", a souligné le parquet de Toulouse dans un communiqué.

Deux obligations spécifiques ont été imposées au chanteur du groupe de rock Noir Dési r, aux termes du jugement. Il devra notamment "s'abstenir de diffuser tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle dont il serait l'auteur ou le co-auteur et qui porterait, en tout ou partie, sur l'infraction commise et de s'abstenir de toute intervention publique relative à cette infraction".

Bertrand Cantat devra également "se soumettre à des mesures d'examen, de contrôle, de traitement ou de soins appropriés à son état, à savoir la poursuite de la prise en charge psychothérapeutique suivie en milieu carcéral".

Le juge a également ordonné, conformément à une demande du parquet, la prolongation de la période probatoire d'une durée d'un an prévue par la loi afin que Bertrand Cantat soit soumis aux mesures de contrôle jusqu'au 29 juillet 2010.

Le parquet a rappelé qu'il ne s'était pas opposé à la demande de libération conditionnelle du chanteur lors du débat contradictoire organisé entre les différentes parties, le 20 septembre à la prison de Muret.

Le ministère public disposait d'un délai de 10 jours pour former un éventuel appel, suspensif s'il était présenté dans les 24 heures suivant le jugement.

L'avocat de Bertrand Cantat, Me Olivier Metzner, s'est réjoui de la prochaine libération conditionnelle de son client, estimant cependant que "rien n'est fini" pour lui.

"A l'avenir, il portera le poids de sa culpabilité qu'il a toujours assumée. D'autre part, il va devoir faire face à un harcèlement d'une certaine presse qui va rendre sa vie quasiment impossible, en tout cas au début", a-t-il dit.

Le juge de l'application des peines de Mont-de-Marsan (Landes), où le chanteur est domicilié, sera chargé du suivi de la mesure de libération conditionnelle.

Figure emblématique et parolier de Noir Désir, Bertrand Cantat avait été condamné le 29 mars 2004 à Vilnius (Lituanie), où il avait été incarcéré, avant d'être transféré à Muret le 28 septembre 2004.

Lors de son procès, il avait reconnu avoir donné quatre violentes gifles à Marie Trintignant pendant une dispute, lors de la nuit du 26 au 27 juillet 2003, dans les derniers jours de tournage d'un téléfilm, "Colette". L'actrice était décédée le 1er août.

La mère de Marie Trintignant, la réalisatrice Nadine Trintignant, avait jugé "prématurée", en septembre, l'éventuelle libération anticipée de Cantat.

La libération conditionnelle du chanteur, intervenant après qu'il ait purgé la moitié de sa peine, a été facilitée par le règlement des dommages et intérêts réclamés par deux des enfants de Marie Trintignant et un accord à l'amiable pour indemniser l'assureur de la société de production de "Colette", interrompu au moment du décès de l'actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escambarlou.cultureforum.net
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Ven 19 Oct - 3:44

Vous avez déjà dû recevoir ce message 10 fois mais combien de fois faudra-t-il l'envoyer pour qu'enfin nous nous révoltions ? > Les finances de l'Etat ??> Edifiant> PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX> Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417 > 120 euros = 60 mois x 6952 euros.> C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce > matin sur RMC par JJ BOURDIN qui> souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous > d'accord !> La plupart des médias n'en parlent pas !>> A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus > percevront " à vie " 20 % de ce traitement : soit 1390 euros par mois.> Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impots > qui serviront à payer les "golden parachutes" de nos députés.> Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une > alternance législative.> Ce vote intervient au moment où les candidats nous parlent des > efforts que devront consentir les> Français pour réduire la dette et dénoncent le train de vie > dispendieux de l'Etat !>> L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés > a été révélée par "Le Canard Enchaîné"> le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, > le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les> seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des > télés, radios ou des autres journaux, habituellement> pressés de dénoncer les parachutes en or de certains grands > patrons (certes avec raison....).>> Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce > que cette loi a été votée en douce, par tous> les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent > parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de> s'octroyer des avantages sur le dos des Français.>> Avant de quiter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à > l'unanimité et dans le silence complet,> une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant > 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité> mensuelle nette qui est à ce jour - selon info sur site > Assemblée nationale - de 5178 euros, soit 6 952 euros brut.> Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417 180 euros > sur 5 ans ! Sans parler ce ce qu'il> leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux > députés et définies par l'ordonnance> n° 58-1210 du 13 décembre 1958.> L'indemnité de base est calculée "par référence au traitement > desfonctionnaires occupant des emplois de> l'État classés dans la catégorie présentement dite hors > échelle.> Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du > traitement le plus élevé de cette catégorie",> ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant > moins d'une année d'ancienneté dans son grade.> S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les > fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2> de l'ordonnance précitée : "L'indemnité parlementaire est > complétée par une indemnité dite de fonction".> Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de > l'indemnité parlementaire (indemnité> parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de > résidence)>> Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes > sont les suivantes :> - Indemnité de base : 5 400, 32 euros> - Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros> - Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 euros> Soit brut mensuel 6952, 91 euros .> Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel > diverses retenues :> - Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières > années de mandat : 1 153, 08 euros> - Contribution exceptionnelle de solidarité : 55, 62 Euros> - Contribution sociale généralisée et contribution au > remboursement de la dette sociale : 539,55 euros> - Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 euros> Soit net mensuel 5 177, 66 euros.>> Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean > Louis Debré, nouveau président du> conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis > députés de tous les partis !> Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est > totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire> de cette jolie rémunération de 5 ans, n'est tenu à aucun > engagement quelconque, comme par exemple> justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite > mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une> activité justifiant cette "aide sociale"... bref, tout ce qui > est demandé à des chômeurs ordinaires.> Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses > élites, car évidemment aucun parti n'a protesté,> vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.>> Si vous êtes scandalisé et refusez d'être pris pour un con, > diffusez au moins ce message!> Sinon contentez-vous de payer !> Vive la République bananière ! Vive la France !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Ven 26 Oct - 11:22

Et c'est reparti.... C'est l'hiver.... Et vive la belle France qui accueille tout le monde... Vive la solidarité... Punaise yen a marre de voir des gens en galére

Edition du 26 Octobre 2007

La galère de Dominique pour retrouver un toit
Mo-bi-li-sa-tion. Elle est quasi générale. A l'origine de celle-ci, une habitante de Pierrelatte, Françoise Loddi qui, un jour de l'été dernier, s'est arrêtée pour discuter avec Dominique Morizot, natif de Bourges, en train de faire la manche.
Entre eux, le courant passe bien. Et la Pierrelattine se mobilise pour que cet homme de 47 ans, sans domicile fixe (SDF), puisse retrouver un toit et en corollaire une vie normale.
Françoise devient sa « bonne Samaritaine » et accompagne son nouveau copain Dominique pour lui dénicher un logement car « sa santé est fragile et il a un problème avec l'alcool ». Ce que l'intéressé confirme. Elle frappe à plusieurs portes pour trouver une solution. Sauf que pour Dominique qui vit dans la rue « depuis une dizaine d'années », explique-t-il alors qu'il est assis sur un banc à l'abri du vent, au pied du centre Pépin, côté avenue Gaston-Doumergue, les démarches vont s'avérer plus longues qu'escomptées. Certes, Françoise Loddi frappe vite aux bonnes portes : le CCAS (centre communal d'action sociale) et Christiane Baumet mais aussi l'association de l'Abbé-Pierre et sa nouvelle présidente, Céline Isaert-Grisward. Pour elle, il s'agit « d'une première. Je n'avais jamais été confrontée à la problématique posée par un SDF qui cherche à retrouver une vie normale ».
Ce que confirme Christiane Baumet, la directrice du centre qui n'en est pas à sa première expérience d'aide à un SDF. Mais la dernière fois « remonte à très longtemps. Ce n'est pas courant. En effet, beaucoup préfèrent rester vivre dans la rue. Pour Dominique Morizot, ce n'est pas le cas. Et compte tenu de sa situation et de la période de l'année dans laquelle nous sommes, il faut donc trouver rapidement une solution. »
Celle-ci peut passer par Habitat du Gard. Dominique, le SDF qui fait la manche à Pont-Saint-Esprit touche le RMI. Mais l'obtention d'un logement s'avère délicate. Ainsi, il lui a été demandé un avis d'imposition de 2005 qu'il n'a pas pu présenter. Tout comme un relevé de ses comptes. Selon Françoise: « La guichetière n'a pas voulu lui en donner directement un. En revanche, à moi, elle m'en a proposé deux. C'est ce qui m'a le plus révolté. »
Quant à Christiane Baumet elle confirme que « les formalités sont contraignantes ». Mais elle ne désespère pas. A Habitat du Gard, au siège nîmois, Jérémie Serra, le chargé de communication est catégorique : « Pour l'heure (1), Nous n'avons pas reçu de dossier au nom de Dominique Morizot. Nul n'en a déposé en son nom. » Il fait référence à l'Association pour le logement dans le Gard. « Une structure avec laquelle nous travaillons beaucoup », assure le Nîmois. Dominique, lui, va encore dormir à la belle étoile et dans le froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 7:15

Les étudiants sont déterminés à bloquer la fac
Depuis vendredi soir, le message circule parmi les étudiants de Nîmes via téléphone portable, internet ou par le bon vieux bouche à oreille. Le Mouvement des étudiants appelle au blocus du site Vauban, à partir de ce lundi, 8 heures.
« Plus aucun cours, TD ou partiel ne pourront être dispensés », annoncent les représentants.

Mais attention aux confusions. Cette manifestation nîmo-nîmoise ne s'associe « surtout pas » à la grogne qui s'intensifie dans une cinquantaine d'universités. Tandis que la majorité des étudiants français conteste depuis peu la loi d'autonomie des universités de la ministre Pécresse, les Nîmois, eux, se mobilisent depuis un mois. Ils s'opposent à leur administration qui a décidé de supprimer les sessions de rattrapages, pour ne plus compter que sur le seul contrôle continu en guise d'examens. « Il faut être honnête : nous ne pouvons pas nous opposer à la loi Pécresse qui a permis notre autonomie », explique Jonathan Lafont, représentant les étudiants au conseil d'orientation. « En matière de budgets, de diplômes, nous ne sommes plus sous tutelle de Montpellier. Pour nous, c'est plutôt positif », complète Sahra Aoudia, présidente de l'Unef, syndicat étudiant majoritaire à U-Nîmes, à la tête de la contestation depuis le début.

Née l'an dernier sous l'ère Chirac, Nîmes, la petite dernière des universités françaises, la seule à caractère professionnalisant (avec 15 % d'inscrits en psycho...), est considérée par beaucoup comme un cadeau de Gilles de Robien, alors ministre de l'enseignement supérieur, aux élus locaux.E En attendant sa véritable mise en place, elle bénéficie d'un régime dérogatoire. U-Nîmes cultive, de fait, la différence, avec les 84 autres facultés françaises.

L'administrateur dit provisoire, Jean-Marie Carbasse, nommé en juin est cinq mois plus tard toujours en poste et l'élection du président d'université sans cesse reportée. Prévue en octobre, puis en novembre, elle « devrait se dérouler début décembre », estime Marie-Odile Nouzille, principale interlocutrice des étudiants. La secrétaire générale d'U-Nîmes ne semble pas vraiment inquiète par la tournure des événements. « Quand les étudiants disent qu'il y a un manque de communication, ça me fait sourire : ils sont tous les jours dans mon bureau ! Nous avons mis en place une commission pour revoir les aménagements des examens, notamment pour les premières années de droit. » Les responsables de pôles doivent se réunir aujourd'hui sur la question.

Dans cette situation, bloquée entre la grève d'ampleur nationale - et médiatisée - de leurs compères, et une administration a priori prête à discuter, la radicalisation du Mouvement des étudiants peut sembler risquée. D'autant que vendredi, moins d'un tiers des étudiants d'U-Nîmes à pris part au vote en faveur du blocus.

Agathe BEAUDOUINPhoto archives William TRUFFY

j'espére qu'ils savent pourquoi???????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2788
Localisation : Bouillargues
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 7:27

encore heureux! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escambarlou.cultureforum.net
Monsieur K
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 30
Localisation : Bouillargues
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 11:28

Y'a une université à Nîmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 11:43

Monsieur K a écrit:
Y'a une université à Nîmes ?

bien joué tu es le ROI king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillette
Tais-toi 3
avatar

Nombre de messages : 1782
Age : 24
Localisation : Dans ton assiette
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 14:37

Je hais le collège même si j'y suis plus. Et même si on dit qu'on a d'excellent souvenirs je pense qu'ils datent plutôt du lycée. Parce que la mentalité du collège est vraiment déplorable, et pas seulement de la part des élèves. J'y suis retournée vendredi pendant qu'il n'y avait personne, tout le monde était en cours. Là c'était assez agréable: tout le monde me reconnaissait, m'appelait même "madame", mes anciens profs étaient contents de me voir, aucun élève pour me chercher des poux (les quelques-uns que j'ai croisés étaient même assez impressionés). J'ai dû y retourner aujourd'hui pour accompagner une copine qui allait chercher son brevet mais ce coup-ci comme on finissait plus tard c'est tombé au moment où tout le monde partait du collège. Et là, dans toute cette cohue, tout le monde me percevait différemment, comme une élève (même si j'avais toujours la même dégaine que vendredi). J'ai vu mon ancien prof d'histoire-géo, qui ne m'a même pas reconnue, les pions qui quelques jours avant m'appelaient "madame" ne manquaient pas de me montrer qu'ils étaient pressés de partir et que je ferais bien d'en faire autant, les petits merdeux de service se sont déchaînés... Ca montre l'importance de l'impression qu'on donne, et cette impression ne dépendra pas seulement de l'atitude ou des vêtements. De vendredi à aujourd'hui, je suis passée de vétérante de troisième à un numéro parmi tant d'autres au milieu de tous les collégiens. Comme quoi on trouve des gens tellement superficiels qu'ils se contredisent eux-mêmes. De la façon dont on est perçu va dépendre tout le degré de respect qu'on va nous adresser. Ma prof d'espagnol me disait vendredi, très gentiment "si tu as le cafard, viens au collège nous dire bonjour", et je ne l'ai pas tellement crue. Ce matin j'avais pas le courage d'aller au lycée, et étrangement, cette écoeurante visite à mon ancien collège m'a redonné le goût du lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2788
Localisation : Bouillargues
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Lun 12 Nov - 15:00

Mandarine a écrit:
Les étudiants sont déterminés à bloquer la fac

Voilà c'est fini...mme est satisfaite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://escambarlou.cultureforum.net
Smouch
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 24
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Ven 16 Nov - 20:04

te plains pas nanounette, ji ss enkor mwa!! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Ven 25 Juil - 5:16

A ne pas lire le matin, pour passer
une bonne journée à ne pas lire le soir, pour dormir
sereinement à ne pas lire en début de semaine pour garder un rien
d'entrain à ne pas lire en fin de semaine pour profiter du
week-end à ne pas lire avant le repas, ni après d'ailleurs

à ne pas lire un jour de pluie, ni de beau temps
à ne pas lire
seul, enfin...
La journée d'Enzo 3 septembre 2012 Enzo est assis à sa place, parmi ses 32 camarades de
CP. Il porte la
vieille blouse de son frère, éculée, tâchée, un peu grande. Celle de Jean-Emilien, au premier rang, est toute neuve et porte le logo d'une grande marque.
La maîtresse parle, mais il a du mal à l'entendre, du fond de la classe.
Trop de bruit. La maîtresse est une remplaçante, une dame en
retraite qui
vient remplacer leur maîtresse en congés maternité. Il ne se souvient pas plus de son nom qu'elle ne se souvient du sien. Sa maîtresse a fait la
rentrée, il y a trois semaines, puis est partie en congés. La vieille dame
de 65 ans est là depuis lundi, elle est un peu sourde, mais gentille. Plus gentille que l'intérimaire avant elle. Il sentait le vin et criait fort. Puis il expliquait mal.Du coup Enzo ne comprend pas bien
pourquoi B et A font BA, mais pas dans
BANC ni dans BAIE ; ni la soustraction ; ni pourquoi il doit connaître
toutes les dates des croisades. On l'a mis sur la liste des élèves en
difficulté, car il a raté sa première évaluation. Il devra rester de 12 à 12h30 pour le soutien. Sans doute aussi aux vacances. Hier, il avait du
mal à écouter la vieille dame, pendant le soutien ; son ventre
gargouillait. Quand il est arrivé à la cantine, il ne restait que du pain.
Il l'a mangé sous le préau avec ceux dont les parents ne peuvent déjà plus payer la cantine.
Il a commencé l'école l'an dernier, à 5 ans. L'école maternelle n'est plus obligatoire, c'est un choix des mairies, et la mairie de son village ne
pouvait pas payer pour maintenir une école. Son cousin Brice a eu
plus de chance : il est allé à l'école à 3ans, mais ses parents
ont dû payer. La sieste, l'accueil et le goûter n'existent plus,
place à la morale, à l'alphabet ; il faut vouvoyer les adultes,
obéir, ne pas parler et apprendre à se débrouiller seul pour les
habits et les toilettes : pas assez de personnel.Les enseignants, mal payés par la commune, gèrent leurs
quarante élèves chacun comme une garderie. L'école privée en face
a une vraie maternelle, mais seuls les riches y ont accès. Mais
Brice a moins de mal, malgré tout, à comprendre les règles de
l'école et ses leçons de CP. En plus, le soir il va à des cours particuliers, car ses parents ne peuvent pas l'aider
pour les devoirs, ils font trop d'heures supplémentaires. Mais Enzo a
toujours plus de chance que son voisin Kévin : il doit se lever plus tôt et livrer les journaux avant de venir à l'école, pour
aider son grand-père, qui n'a presque pas de retraite.
Enzo est au fond de la classe. La chaise à côté de lui est
vide. Son ami
Saïd est parti,son père a été expulsé le lendemain du jour où le directeur
(un gendarme en retraite choisi par le maire) a rentré le dossier de Saïd dans Base Élèves. Il ne reviendra jamais. Enzo n'oubliera jamais son ami
pleurant dans le fourgon de la police, à côté de son père menotté. Il parait qu'il n'avait pas de papiers... Enzo fait très attention : chaque matin
il met du papier dans son cartable, dans le sac de sa maman et
dans celui de son frère.
Du fond, Enzo ne voit pas bien le
tableau. Il est trop loin, et il a besoin de lunettes. Mais les lunettes ne sont plus remboursées. Il faut
payer l'assurance, et ses parents n'ont pas les moyens.
L'an prochain Enzo devra prendre l'e bus et se lever plus tôt. Et rentrer plus tard. L'EPEP (établissements publics d'enseignement primaire) qui gère son école a décidé de regrouper les CP dans le village voisin, pour économiser un poste d'enseignant. Ils seront 36 par classe. Que des garçons. Les filles sont dans une autre école. Enzo se demande si après le CM2 il ira au collège ou, comme son grand frère Théo,en centre de préformation professionnelle. Peut-être
que les cours en atelier seront moins ennuyeux que toutes ces leçons à
apprendre par cSur.
Mais sa mère dit qu'il n'y a plus de travail, que ça ne sert à rien. Le père
d'Enzo a dû aller travailler en Roumanie, l'usine est partie là-bas. Il ne l'a pas vu depuis des mois. La délocalisation, ça s'appelle, à cause de la mondialisation. Pourtant la vieille dame disait hier que c'est très bien, la mondialisation, que ça apportait la richesse. Ils sont fous, ces Roumains !
Il lui tarde la récréation. Il retrouvera Cathy, la jeune sSur de maman.
Elle fait sa deuxième année de stage pour être maîtresse dans
l'école, dans la classe de monsieur Luc. Il remplace monsieur
Jacques, qui a été renvoyé, car il avait fait grève. On dit que c'était un syndicaliste qui faisait de la pédagogie. Il y avait aussi madame Paulette en CP ; elle apprenait à lire aux enfants avec des vrais livres ; un inspecteur venait régulièrement la
gronder ; elle a fini par démissionner. Cathy a les yeux cernés : le soir elle est serveuse dans un café, car sa formation n'est pas payée.
Elle dit : « A 28 ans et un bac +5, servir des bières le soir et faire
la classe la journée, c'est épuisant. » Surtout qu'elle dort dans le
salon chez Enzo, elle n'a pas assez d'argent pour se payer un loyer.
Après la récréation, il y a le cours de religion et de morale,
avec l'abbé Georges. Il faut lui réciter la vie de Jeanne d'Arc et les dix commandements par coeur. C'est lui qui organise le voyage à
Lourdes, à Pâques. Sauf pour ceux qui seront convoqués pour le soutienâ?¦

Enzo se demande pourquoi il est là.
Pourquoi Cathy et sa mère pleurent la nuit.
Pourquoi et comment les usines s'en vont en emportant le travail.
Pourquoi ils sont si nombreux en classe.
Pourquoi il n'a pas une maîtresse toute l'année.
Pourquoi il devra prendre le bus.
Pourquoi il passe ses vacances à faire des stages.
Pourquoi on le punit ainsi.
Pourquoi il n'a pas de lunettes.
Pourquoi il a faim.
Projection basée sur les textes actuels, les expérimentations
en cours et les annonces du gouvernement trouvées sur le net Si vous ne voulez pas que vos enfants, petits-enfants, neveux, nièces,
petits voisins, ..., deviennent des copains de classe de ce petit Enzo, faites suivre ce mail à votre carnet d'adresse ! Il faut que tout le monde prenne conscience que c'est ce qui les attend à plus ou moins court terme! Il faut que le ministère arrête de détruire l'Education
Nationale !!! Merci pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Mar 12 Aoû - 4:55

12/08/08 08:23La Géorgie accuse les Russes d'occuper la majeure partie de son territoire

La Géorgie a accusé lundi soir les troupes russes d'occuper la "majeure partie" de son territoire et l'armée géorgienne se préparait à défendre la capitale, Tbilissi, alors que la Russie a affirmé de son côté ne pas vouloir l'attaquer. Evènement

"La majeure partie du territoire de la Géorgie est occupée", a déclaré le président de Géorgie, Mikheïl Saakachvili, dans une allocution télévisée.

La Russie "semble avoir l'intention de renverser le gouvernement", a estimé le secrétaire du Conseil de sécurité géorgien, Alexandre Lomaïa.

Le président américain George W. Bush a lui aussi laissé entendre mardi que la Russie semblait vouloir renverser le gouvernement géorgien. "Ces actions menacent les relations avec les Etats-Unis et l'Europe", a ajouté M. Bush. "Le gouvernement russe doit changer la politique qu'il semble mener et accepter l'offre de paix (de la Géorgie, ndlr) comme premier pas vers la solution de ce conflit", a-t-il demandé.

De son côté, l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Zalmay Khalilzad, a déclaré qu'il avait reçu de son homologue russe Vitali Tchourkine l'assurance que le renversement du président géorgien n'était "pas le but de la Fédération de Russie".

Lire aussi
La Géorgie se dit occupée par la Russie, qui dément vouloir attaquer Tbilissi
Sévère mise en garde de Bush à la Russie après les opérations contre la Géorgie
Géorgie: Sarkozy cherche un consensus européen sans braquer la Russie
lire la suite Le Premier ministre géorgien Lado Gourguenidze a annoncé à la télévision dans la nuit de lundi à mardi que les troupes russes étaient entrées dans le port de Poti, un terminal pétrolier sur la mer Noire. "A cette heure, l'armée d'invasion de la Fédération de Russie est entrée sur le territoire géorgien (...). L'armée géorgienne se retire pour défendre la capitale", avait proclamé un peu plus tôt le gouvernement géorgien.

M. Saakachvili a cependant appelé les habitants de Tbilissi à garder leur calme, tout en estimant que la ville était "menacée". Il a en outre juré que la Géorgie ne se rendrait "jamais", dans une interview téléphonique lundi à la chaîne de télévision américaine CNN.

Dans l'ensemble la situation était paisible dans la capitale géorgienne, même si les habitants de la ville commençaient à faire la queue dans les magasins et les stations services pour stocker des produits de première nécessité et de l'essence, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le ministère de la Défense à Moscou, cité par Interfax, a assuré pour sa part que les forces russes n'avaient aucune intention de se diriger vers Tbilissi. Il a annoncé un peu plus tard que ses troupes s'étaient retirées de la ville géorgienne de Senaki (ouest). Tbilissi a confirmé ce retrait, ajoutant cependant que la base militaire géorgienne s'y trouvant avait été détruite par l'armée russe. La Russie a par ailleurs démenti que ses troupes occupent la ville de Gori, à 90 km de la capitale géorgienne.

Le gouvernement géorgien est revenu sur ses déclarations précédentes à ce sujet, indiquant que Gori, un noeud stratégique entre l'est et l'ouest du pays, n'était pas occupé par des troupes russes mais que ces dernières s'étaient positionnées dans les alentours.

Près de 80% des 50.000 habitants de Gori ont cependant fui la ville, d'après un porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

La situation humanitaire en Ossétie du Sud et en Géorgie est "très grave", selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui se prépare à envoyer 15 tonnes d'aide médicale.

Selon un reporter norvégien sur place, des troupes russes ont aussi fait une incursion lundi dans la ville géorgienne de Zougdidi, proche de la république séparatiste d'Abkhazie.

La Russie a aussi déployé 9.000 soldats supplémentaires en Abkhazie, qui s'ajoutent aux 2.500 soldats de maintien de la paix déjà présents dans cette région séparatiste de Géorgie, selon un responsable du commandement russe.

Pendant ce temps, un ballet diplomatique se poursuivait pour pousser les deux camps à arrêter les hostilités, avec des appels à la trêve et des tentatives de médiation.

Le Conseil de sécurité s'est à nouveau réuni lundi à huis-clos à New York. La Russie a jugé dans la soirée que le projet de résolution préparé par les diplomates occidentaux à l'ONU demandant un "cessez-le-feu immédiat" en Géorgie n'était pas acceptable en l'état, estimant qu'il était "prématuré" et ne prenait pas en compte certaines de ses exigences.

Le président français Nicolas Sarkozy, dont le pays préside l'Union européenne, se rend mardi à Moscou puis à Tbilissi. Son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, attendu dans la nuit à Moscou après une étape à Tbilissi, a déclaré que Mikheïl Saakachvili a "accepté à peu près toutes les propositions" de l'Union européenne, et de l'OSCE pour arrêter le conflit.

Mais le premier vice-Premier ministre russe Sergueï Ivanov a écarté les propositions de l'UE, estimant qu'il fallait un "engagement écrit signé d'un côté par la Géorgie et de l'autre par l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie (ses deux républiques séparatistes), de ne plus jamais recourir à la force à l'avenir".

Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Otan, Dmitri Rogozine, a obtenu l'organisation mardi d'une réunion extraordinaire Otan/Russie, affirmant que le président géorgien "n'est plus un homme avec qui nous pouvons avoir affaire". Les présidents de cinq pays de l'ancienne sphère soviétique --la Pologne, l'Ukraine et les trois Etats baltes-- vont aussi se rendre d'urgence à Tbilissi pour soutenir la Géorgie, selon un conseiller du président polonais Lech Kaczynski.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine s'en est pris avec virulence aux Etats-Unis, accusant Washington de "gêner" les opérations militaires russes en aidant au rapatriement des soldats géorgiens d'Irak. Il a dénoncé le "cynisme" américain et sa "capacité à présenter l'agresseur en victime de l'agression". M. Poutine a comparé les autorités géorgiennes à l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein.

Le Pentagone a déclaré lundi avoir été surpris par la rapidité de l'intervention russe en Ossétie du Sud et dit chercher encore à comprendre ce qui s'est passé exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Mar 12 Aoû - 4:57

Economie / International
La Tribune.fr - 11/08/08 à 23:07 -


conflit
Guerre en Géorgie : une résolution bientôt présentée au conseil de sécurité de l'ONU

Des diplomates occidentaux vont présenter une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU appelant à une trêve immédiate. La capitale géorgienne continue de subir les bombardements russes sur son territoire. Les forces de Moscou occuperaient une partie importante du pays.
La crise se poursuit en Ossétie du Sud, entré dans son quatrième jour de conflit. Pour tenter de trouver une issue à ce conflit, les diplomates occidentaux à l'ONU sont parvenus ce lundi soir à un accord sur un projet de résolution appelant à une trêve immédiate dans le conflit entre la Géorgie et la Russie. Ils s'apprêtaient à présenter au Conseil de sécurité, selon une source diplomatique.

Par ailleurs, l'Elysée a annoncé que Nicolas Sarkozy se rendrait à Moscou ce mardi pour rencontrer le président russe Dmitri Medvedev. Il ira ensuite à Tbilissi où il s'entretiendra avec son homologue géorgien Mikheïl Saakachvili.

Pour la première fois depuis la guerre soviétique en Afghanistan en 1979, Moscou a officiellement lancé une campagne de bombardements aériens contre un Etat souverain. Sous prétexte de l'"agression" géorgienne, tentée, vendredi, en Ossétie du Sud, l'armée russe aurait en outre réussi une entrée en force rapide et efficace en territoire géorgien.

Les forces armées russes seraient entrées, ce lundi 11 août, en territoire géorgien près de la ville de Senaki, pour empêcher de nouvelles attaques géorgiennes contre l'Ossétie du Sud. C'est ce qu'affirme un porte-parole du ministère géorgien de l'Intérieur, qui indique que des forces russes occupent une base militaire géorgienne à Senaki. L'aviation et l'artillerie géorgiennes bombardent Tskhinvali, la capitale de l'Ossétie du Sud, a annoncé le commandant des forces russes chargées du maintien de la paix cité par l'agence Interfax. "A l'heure actuelle, dans différents quartiers de la ville, on entend des explosions de roquettes et d'obus. La ville est bombardée tant par l'artillerie que par l'aviation géorgienne", a déclaré le général Marat Koulakhmetov.

Un peu plus tôt, la Russie avait affirmé que les troupes russes n'étaient pas entrées sur le territoire de la Géorgie, en dehors de l'Ossétie du Sud, rejetant les accusations lancées la veille par Tbilissi. Elles occuperaient Gori, la plus grande ville géorgienne près de l'Ossétie du Sud - ce que Moscou dément -, selon les responsables géorgiens. Ces derniers indiquent que les forces russes contrôlent même une part importante du pays et menacent la capitale Tbilissi.

En tout cas, l'opération militaire en Ossétie du Sud est "en grande partie terminée" selon le président russe Dmitri Medvedev, après la prise par les Russes de Tskhinvali, la capitale de la région séparatiste géorgienne. Il a également ajouté, ce lundi, que la Russie fera tout pour "normaliser la situation en Ossétie du Sud". Il appelle les Occidentaux à ne pas reproduire l'erreur des "accords de Munich" de 1938 avec l'Allemagne nazie, qui ont conduit à une "tragédie", en se montrant conciliant avec "l'agresseur". Dmitri Medvedev avertit que la Russie ne sera jamais "un observateur passif" de la situation dans le Caucase.

La Russie en profite pour resserrer son étau sur la Georgie. Environ 9.000 soldats russes supplémentaires, s'ajoutant aux 2.500 soldats de maintien de la paix, ont été déployés ce lundi 11 août en Abkhazie, l'autre province sécessionniste du pays. Ces hommes, issus d'unités parachutistes et appuyés par 350 blindés, doivent "renforcer" le contingent des forces de maintien de la paix déjà présent sur place.

Au delà des chiffres, des témoignanges de soldats russes montrent l'intensité des combats en Ossétie du Sud: "c'était terrible, c'était l'enfer là-bas. J'ai vu des têtes et des bras arrachés"."Ce que dit la télévision est une totale absurdité". "Nos chiffres sur les pertes (subies) sont bien plus élevés que ce qu'ils disent". Officiellement, les pertes en hommes de l'armée russe en Ossétie du Sud depuis le déclenchement, dans la nuit de jeudi à vendredi, de l'offensive géorgienne s'élèvent à 18 morts et 52 blessés, a annoncé le commandement russe. Quatorze militaires sont en outre portés disparus, a déclaré le général Anatoli Nogovitsyne, chef-adjoint de l'état-major des forces russes.

Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a tenté ce lundi une médiation, avant d'être évacué d'urgence en raison de la présence suspecte d'un hélicoptère. Le président géorgien Mikheïl Saakachvili aurait "accepté à peu près toutes les propositions" de l'Union européenne, dont la France assure actuellement la présidence, et de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) pour arrêter le conflit.

Mikheïl Saakachvili a signé ce lundi un document contenant des "propositions de paix" et soutenu par l'UE qui sera transmis à la Russie, a annoncé le secrétaire du Conseil de sécurité géorgien, Alexandre Lomaïa. Le premier vice-Premier ministre russe Sergueï Ivanov aurait écarté ce lundi les propositions de l'Union européenne pour un cessez-le-feu avec la Géorgie en Ossétie du Sud, estimant sur CNN que Tbilissi devait négocier directement la fin du conflit avec les régions concernées.

Mais le président russe Dmitri Medvedev s'est quand même prononcé pour l'installation d'une mission de l'OSCE sur le territoire séparatiste géorgien d'Ossétie du Sud, en raison de la "catastrophe humanitaire" suite à l' "agression géorgienne". Il y aurait 30.000 réfugiés ossètes et 2.000 morts.

Bernard Kouchner devrait rencontrer lundi soir le président russe Dmitri Medvedev à Moscou, où le président français Nicolas Sarkozy, qui présidé actuellement l'Union européenne, est attendu ce mardi pour "tenter de finaliser" un accord de cessez-le-feu, selon Bernard Kouchner. Nicolas Sarkozy se rendra également en Géorgie mardi, a affirmé le président géorgien.

Le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt, au nom du Conseil de l'Europe, devrait lui aussi se rendre à Tbilissi lundi. La Commission européenne a demandé l'arrêt "immédiat" des opérations russes en Géorgie.

Un premier avion tranportant de l'aide humanitaire du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) doit décoller de Dubaï dans la nuit de lundi à mardi à destination de la Géorgie. Ce vol de l'agence des Nations unies sera le premier d'un pont aérien urgent destiné à consolider les stocks d'aide humanitaire du HCR dans la région du Caucase. Un deuxième vol est prévu mercredi depuis Copenhague. Au total, les deux vols permettront le transport de secours humanitaires pour jusqu'à 30.000 personnes, a précisé le HCR.

latribune.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Jeu 11 Sep - 5:10

ça fait 7 ans mais on oublie pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandarine
Meilleur(e) tais- toi
avatar

Nombre de messages : 3844
Age : 42
Localisation : A côté de ses pompes
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   Jeu 11 Sep - 5:11



le 11 septembre 2001
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COUPS DE GUEULE   

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPS DE GUEULE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coups de gueule.
» Coups de gueule - Sujet modéré
» Coups de gueule - Sujet modéré
» Top 10 des citations de Coluche qui font mouche
» Coups de gueule CIMIER et ANDREA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des ESCAMBARLOU :: Détente :: Blablabla-
Sauter vers: